Notre Histoire

du Circuit

L'histoire

Sur la route qui relie Brescia à Mantoue, en passant par Castenedolo, le chemin descend doucement sur un talus en pleine campagne. Sur la route, à droite, on trouve Osteria della Fascia d’oro: la lande de Montichiari commence juste ici.

La lande de Montechiari était caractérisée par un territoire aride et graveleux et dépourvu d’arbres, raison pour laquelle elle devint le point de référence parfait pour les courses automobiles considérées par l’industrie automobile comme une grande opportunité pour son expansion. Montichiari assistait à l’augmentation de son prestige et de son économie en accueillant ces manifestations sur son territoire. En septembre 1899, quatre journées ont été organisées, des journées complètement consacrées aux courses automobiles à Brescia .

Les courses ont continué au fil des années suivantes. C'est G. B. Raggio qui à gagné la coupe Vincenzo Florio, la coupe Conte di Salemi et aussi la coupe d'Italie en septembre 1905 avec une Itala 100 ch. La ligne d'arrivée et les gradins ont été placés à proximité de la bande d'or de Montichiari.

C'est Minoia qui à gagné la Coupe Florio en 1907, au volant de son voiture Isotta Freschini. En 1920, Il fut décidé de créer un circuit de course permanent. Le premier Grand Prix d'Italie a eu lieu le 4 septembre 1921 sur un circuit de 18 km développé le long du territoire de Montichiari .

Du Circuit

L'histoire

Sur la route qui relie Brescia à Mantoue, en passant par Castenedolo, le chemin descend doucement sur un talus en pleine campagne. Sur la route, à droite, on trouve Osteria della Fascia d’oro: la lande de Montichiari commence juste ici.

La lande de Montechiari était caractérisée par un territoire aride et graveleux et dépourvu d’arbres, raison pour laquelle elle devint le point de référence parfait pour les courses automobiles considérées par l’industrie automobile comme une grande opportunité pour son expansion. Montichiari assistait à l’augmentation de son prestige et de son économie en accueillant ces manifestations sur son territoire. En septembre 1899, quatre journées ont été organisées, des journées complètement consacrées aux courses automobiles à Brescia.

Les courses ont continué au fil des années suivantes. C'est G. B. Raggio qui à gagné la coupe Vincenzo Florio, la coupe Conte di Salemi et aussi la coupe d'Italie en septembre 1905 avec une Itala 100 ch. La ligne d'arrivée et les gradins ont été placés à proximité de la bande d'or de Montichiari.

C'est Minoia qui à gagné la Coupe Florio en 1907, au volant de son voiture Isotta Freschini. En 1920, Il fut décidé de créer un circuit de course permanent. Le premier Grand Prix d'Italie a eu lieu le 4 septembre 1921 sur un circuit de 18 km développé le long du territoire de Montichiari .

L' histoire de

Montichiari

La région de Montichiari était habitée depuis l’an 1000, lorsque le territoire était gouvernée par la puissante famille Longhi, seigneurs féodaux du pays.

Le nom “Montichiari” a considérablement changé avec le temps, dont l’étymologie est très incertaine: c’était Montisclaris (XII siècle), puis Monteclaro (XIII siècle) et Montechiaro (XVI siècle). En 1862 “sul Chiese” a été ajouté au nom “Montechiaro” et en 1877 il est finalement devenu Montichiari.

Après la bataille de Maclodio-qui s’est tenue le 1er octobre 1428 – le pays jura allégeance à la République de Venise, à laquelle Montichiari resta fidèle jusqu’à son déclin en 1797, malgré tous les événements militaires qui se sont succédé au cours des ans.

Vers 1805, le vrai protagoniste c’était sans doute Napoléon Ier, grand souverain qui engagea les habitants de Montechiari dans ses opérations militaires, en plaçant son armée dans la lande. En 1848, par des patriotes, parmi lequels Angelo Mazzoldi- littéraire de Montichiari- la population s’est soulevé contre les Autrichiens.

Montichiari a joué un rôle fondamental dans la bataille de San Martino et de Solférino lorsque, en 1859, la stratégie militaire de la bataille fut decidée sur le territoire de Montichiari et l’arrière-garde des armées piémontaise et française fut placée. Pendant cette action nombreux bâtiments publics et privés ont été occupés, y compris l’église paroissiale et le nouvel hôpital.

L' histoire de

Montichiari

La région de Montichiari était habitée depuis l’an 1000, lorsque le territoire était gouvernée par la puissante famille Longhi, seigneurs féodaux du pays.

Le nom “Montichiari” a considérablement changé avec le temps, dont l’étymologie est très incertaine: c’était Montisclaris (XII siècle), puis Monteclaro (XIII siècle) et Montechiaro (XVI siècle). En 1862 “sul Chiese” a été ajouté au nom “Montechiaro” et en 1877 il est finalement devenu Montichiari.

Après la bataille de Maclodio-qui s’est tenue le 1er octobre 1428 – le pays jura allégeance à la République de Venise, à laquelle Montichiari resta fidèle jusqu’à son déclin en 1797, malgré tous les événements militaires qui se sont succédé au cours des ans.

Vers 1805, le vrai protagoniste c’était sans doute Napoléon Ier, grand souverain qui engagea les habitants de Montechiari dans ses opérations militaires, en plaçant son armée dans la lande. En 1848, par des patriotes, parmi lequels Angelo Mazzoldi- littéraire de Montichiari- la population s’est soulevé contre les Autrichiens.

Montichiari a joué un rôle fondamental dans la bataille de San Martino et de Solférino lorsque, en 1859, la stratégie militaire de la bataille fut decidée sur le territoire de Montichiari et l’arrière-garde des armées piémontaise et française fut placée. Pendant cette action nombreux bâtiments publics et privés ont été occupés, y compris l’église paroissiale et le nouvel hôpital.

Le virage

Parabolique

La route choisie pour développer le circuit avait une forme triangulaire et son sommet était dans le village de Fascia d’Oro. Ici, l'attraction principale de tout le travail représenté par connexion de la route municipale Ghedi Montichiari a été réalisée: le virage parabolique 544,60 mètres de long et l'un des premiers au monde.

Le virage a été fait par un remblai d’une hauteur de 110 cm, avec des nervures placées de manière à contenir la plate-forme. Les pilotes de cette période ont déclaré que tous les autres circuits, y compris celui d'Indianapolis, n'étaient rien en comparaison à celui de Brescia Montichiari.

Difficulté de la route 35%
Fun 92%
Compétition 75%
Notre

Gallerie